Sommaire

Il existe une multitude de solutions anti-jambes lourdes. En cas d'insuffisance veineuse peu sévère, les gels et crèmes anti-jambes lourdes et les médicaments veinotoniques peuvent aussi être efficaces.

Les bas de compression : efficaces et... modernes !

Rassurez-vous ! Les affreux bas de compression que portaient nos grands-mères n'existent plus.

Ils sont remplacés par toute une gamme de chaussettes, collants ou bas élégants que l'on peut difficilement distinguer des collants normaux.

Alors, avant de faire la grimace, rappelez-vous que la contention est probablement le moyen le plus efficace pour lutter contre l'insuffisance veineuse et d'éviter qu'elle ne s'aggrave.

Les bas ou chaussettes de compression sont tissés de manière à :

  • Comprimer la jambe (sans pour autant être trop serrés) de la cheville vers le genou ou plus haut, pour éviter la dilatation des veines.
  • Diminuer le calibre des veines pour augmenter la vitesse de circulation du sang et éviter la formation de caillot.
  • Éviter le gonflement.
Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?  

Les bas de compression : en pratique

Les bas, chaussettes ou collants de compression doivent être portés la journée, surtout si votre travail vous impose de rester longtemps debout ou assis.

Si vous n'avez pas de gros problèmes de circulation (varices, œdèmes...), inutile de porter une contention tous les jours. Vous pouvez mettre vos bas ou vos collants lorsque vous avez un long déplacement (avion, voiture, train) ou que vous allez « piétiner » de façon inhabituelle (musée, shopping...).

N’oubliez pas, en plus des bas de contention, de vous lever pour marcher toutes les heures en faisant des mouvements de flexion et d’extension. Boire régulièrement de l’eau et éviter la consommation d’alcool.

Et surtout : pensez à ôter vos collants pour la nuit ! En position couchée, le sang revient plus facilement vers le cœur et il est inutile de comprimer vos veines.

Lire l'article Ooreka

Les prix des bas de compression

Il existe deux sortes de bas de compression :

  • Les bas ou collants de confort, que l'on peut se procurer librement à la pharmacie. Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et coûtent entre 10 et 60 euros.
  • Les bas correspondant à la classification officielle (I à IV) peuvent être prescrits par votre médecin, sur ordonnance, et sont en partie remboursés (ils coûtent 50 euros ou plus).
Classe de l'article de contention Indication
Classe I Insuffisance veineuse débutante, jambes lourdes ou varices débutantes.
Classe II Insuffisance veineuse modérée, varices, œdème en fin de journée, en prévention lors d'un voyage.
Classe III Insuffisance veineuse sévère, thromboses veineuses, syndrome post-thrombotique.
Classe IV Insuffisance veineuse sévère, ulcères veineux, syndrome post-thrombotique.

Ces pros peuvent vous aider